Parcours client (3/3) : L’intelligence du Big Data

Home Page >> Actualités >> Parcours client (3/3) : L’intelligence du Big Data
Parcours client (3/3) : L’intelligence du Big Data
Partager :

Cet article sur le Big Data vient compléter l’étude sur les nouveaux parcours clients : la donnée et les nouvelles technologies utilisées pour animer ces parcours. J’ai souhaité conclure cette série d’articles par l’utilisation de ces données, quelle est la finalité de cette récupération massive d’informations ?

 

Nous allons prendre un exemple assez simple : le cas d’un agriculteur, il a des champs, des graines, des outils & des machines.

Dans un premier temps il va semer ses graines, ou pour un marketeur mettre en place des dispositifs dans ses magasins, l’enrichir tous les jours et attendre un résultat.

Puis c’est l’heure de la récolte, pour cela il a besoin d’outils, une moissonneuse ou une simple bêche, tout dépend de l’exploitation désirée.

Est-ce vraiment utile d’avoir une moissonneuse pour récolter dans un jardin ? Non. L’utilisation d’outils pour récupérer de la donnée est importante, mais il faut choisir les bons. Prendre une solution qui peut couvrir vos besoins est nécessaire mais une suite de 50 outils que vous n’allez pas exploiter est inutile.

Puis il y a l’exploitation de ces résultats, pour cela l’agriculteur dispose de plusieurs choix, il peut soit :

  • Stocker ses récoltes dans des silos et les utiliser en interne,
  • Stocker chez une intermédiaire spécialisé à qui on va louer ces silos,
  • Revendre sa production à un acheteur, qui l’utilisera par la suite.
Ces trois solutions existent également pour la donnée !

Allez, un petit rattrapage sur la notion de Big Data :

Le Big Data est une nouvelle source de richesse depuis quelques années pour les entreprises, les scientifiques, les chercheurs, les financiers, etc... Certains en ont conscience, d’autres pas encore.

Big data
Observatoire Big Data en France - IDC

 

Pourquoi aujourd’hui ?

Le stockage des données est bien moins cher, plus sûr et bien plus agile (extensible à volonté). La rapidité de transfert de quantités impressionnantes de données n’est plus un problème, nous sommes limités par la vitesse de la lumière. 

Et bien sûr, la multiplication des sources de données ne cesse d’augmenter avec les réseaux sociaux, les objets connectés, les vidéos, les smartphones, la finance, les capteurs en tout genre, les logiciels, etc...

big data
Source : Youtube

Les conséquences

On utilise la data, on la stocke, l’échange parce qu’on a découvert sa valeur, son utilité. Et nous allons l’utiliser de plus en plus, nous sommes au début de cette ‘Data Era’.

Pensez aux hôpitaux qui stockent les fiches de leurs patients, on y retrouve les photos, les radios, les résultats des examens, les visites et suivis etc... Cela représente une quantité d’information très importante qui doit être stocker ou transférer d’un hôpital à un autre, avec rapidité et sans difficultés.

Le Big Data, c’est d’abord le stockage d’une quantité importante de données, de formats différents et l’exploitation de ces données de la manière la plus automatisée possible.

Transformer un “Chaos” d’informations en un système automatisé et organisé, qui permet de faire des connections entre des données jusqu’alors sans liens. Déterminer l’impact de la météo en Europe sur la bourse de Tokyo ou anticiper le résultat des prochaines élections à partir de l’analyse des tweets des internautes  par exemple.

big data
Source : Youtube

 

Pour en revenir à notre agriculteur, il a le choix, mettre sa production en silos ou faire appel à un intermédiaire dont c’est le métier. On est confronté à la même question avec les données. Faut-il les garder ou les confier à des intermédiaires ?

Vous avez installé des miroirs intelligents, des bornes wifi, des beacons etc.. qui fournissent de la donnée. Il faut maintenant l’exploiter et de nombreux acteurs du big data s’en chargent pour vous, avec une contrepartie financière, mais le service proposé est de meilleure qualité et les possibilités sont plus nombreuses. Vous allez également pouvoir réaliser des économies, en automatisant votre relation client par exemple, c’est gagner du temps et donc de l’argent.

Le but

L’objectif du big data est de créer de la valeur, affiner le ciblage des clients, mieux les connaître, comprendre leurs habitudes et comportements. Il permet de présenter les meilleurs offres & produits selon leurs besoins.

Certes, nous pouvons comparer le big data à “Big Brother” et son espionnage, mais il faut prendre du recul, toutes ces technologies sont conçues et imaginées pour servir le consommateur, améliorer sa satisfaction afin de développer sa fidélité.

Reprenons le cas de notre agriculteur, il doit acheter une nouvelle machine pour son exploitation grandissante. Il se renseigne sur internet, fait des recherches, visite quelques sites sans grande conviction.

Par chance nous disposons de données le concernant, nous savons qu’il a précédemment acheté du blé pour une quantité de 5 hectares, mais qu’il a une machine pour la récolte idéale sur des superficies de 2 hectares et qu’il cherche à la remplacer.

Les conditions sont réunies pour lui faire une offre pertinente. On peut lui proposer une nouvelle machine idéale pour son activité. Ainsi vous lui rendez service et il ne perd pas de temps à chercher. Le big data permet ainsi de mettre en place une relation gagnant gagnant entre l’enseigne et son client. Il dispose en somme d’un conseiller particulier, d’un guide digital.

Pour conclure le big data permet l’ultra-personnalisation de la relation client. Cependant les données ne sont pas toujours bien exploitées, le spam et les multitudes de relances génériques sont loin d’être efficaces. La manière est toujours essentielle et doit être réfléchie.

L’intelligence de la donnée ne fait pas l’intelligence de ceux qui l’exploitent.

 

Source : Etude de l'observatoire Big Data en France - IDC

 


 

Merci d'avoir lu cet article,
n'hésitez pas à partager, noter ou commenter !

Martin Perret

Account manager - Marketing 1by1
Expert en trigger marketing, la donnée client est son arme de prédilection. Perspicace, Martin analyse les comportements et parcours clients comme Columbo résout les crimes ! Pour en savoir plus, consultez sa description
 
Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *